in ,

Coach en nutrition : à quel genre de questions devrez-vous avoir réponse ?

tarif coach en nutrition, question coach nutrition

Le coach d’affaires, votre meilleur partenaire pour vous aider à piloter votre activité. Vous êtes un dirigeant.e d’entreprise et vous avez besoin de conforter votre business. ! [En savoir plus]


Malgré un programme nutritionnel révolutionnaire combinant des stratégies de pointe sur le changement de comportement et science de la nutrition, il est des questions auxquelles un coach en nutrition certifié devrait toujours avoir réponse. À la base, la nutrition est un concept assez simple. Et pourtant, aujourd’hui, les gens n’ont jamais été aussi confus avec leurs choix alimentaires.

Les théories diététiques qui font leur apparition chaque jour, les controverses sur le gluten, le HFCS, la mode des régimes qui n’arrête pas de changer, s’ajoutant aux résultats de recherche diversifiés…Tout cela les amène à remettre en question ce qu’ils pensent savoir. Si vous êtes déjà dans la profession ou souhaitez devenir un coach en nutrition, voici une liste non exhaustive des questions courantes sur l’alimentation et la nutrition susceptibles d’être posées par vos clients pour faire le tri parmi les informations qui circulent.

Que penser du HFCS ?

question coach nutrition

 

Le HFCS, le sirop de maïs à haute teneur en fructose est-il nocif pour la santé ? C’est une question souvent posée à un coach en nutrition. Et pour cause, cet amidon de maïs est un édulcorant artificiel qu’on trouve dans de nombreux produits commerciaux comme les sodas, les sauces, voire les boissons sportives… Si les entreprises alimentaires le privilégient, c’est en raison de son prix plus abordable et sa longue durée de conservation.

Plus sucré par rapport au sucre de canne, il implique moins de quantité. Cependant, exactement comme le sucre de canne 1 gramme de ce produit correspond à 4 calories. Ce qui fait qu’il ne peut être tenu responsable d’un niveau élevé d’obésité. Cela dit, le HFCS se retrouve dans la majorité des aliments vides et les snacks ayant la plupart du temps une haute densité calorique. C’est ce qui fait qu’il soit incriminé dans les problématiques de prise de poids. Concernant ses effets métaboliques ou endocriniens, aucune étude n’a pour le moment prouvé l’existence d’un lien entre une santé compromise et la prise de HFCS.

Le comptage de calories est-il nécessaire ?

Faut-il compter les calories ? Voilà une autre question fréquemment posée à un coach en nutrition ! L’équation est assez simple en termes de gestion du poids. Plus de calories ingurgitées que l’on en dépense équivalent à une prise de poids. Pour l’effet inverse, on doit manger moins de calories qu’on n’en brûle. Le comptage de calories se fait extrinsèquement. Or, il suffirait que l’on tienne compte de ses signaux internes.

Parmi les questions posées au coach nutrition : le moment du repas a-t-il son importance ?

À cette question, vous pourriez répondre, en tant que coach en nutrition, que ce qui importe n’est pas la synchronisation des repas. Ce qui peut faire une réelle différence, c’est avant tout un choix nutritionnel de qualité et de manière constante. Le client a la possibilité de se nourrir au moment qui lui convient.


Accompagnement et Coaching de Dirigeants, Préparation Mentale & Développement Personnel. Nous aidons nos clients à changer, à exceller et à constamment se ré-inventer. [En savoir plus]


Les glucides sont-ils à éviter ?

Pour peu qu’ils soient issus d’aliments complets, les glucides ne favorisent pas le surpoids. En fait, un macronutriment – signifiant un aliment que l’on consomme en grande quantité, à l’instar des lipides, protéines ou glucides – ne fait pas grossir. C’est surtout le cas s’il n’est pas consommé à une quantité élevée. Par ailleurs, un bon apport en glucide aide en un sens à progresser et favorise les exercices et la récupération.

Une quantité modérée de glucides quantitatif comme les céréales complètes, les légumineuses, le haricot, les fruits… ne présente aucun risque sur le poids et la santé. Mais le glucide qui est pointé du doigt relève surtout des glucides transformés dotés de peu ou pas de fibres. Susceptible de provoquer une baisse ou une hausse de la glycémie, celui-ci a tendance à se vider plus vite de l’estomac que les autres nutriments. Le tout est donc de savoir trouver de bonnes sources de glucides à la place des pâtisseries, biscuits et autres aliments vides.

La mode du régime cétogène vaut-elle la peine qu’on l’adopte ?

Le régime céto consiste en un mode d’alimentation très pauvre en glucide et en calories. L’idée derrière cette approche diététique est de permettre au foie de produire des corps cétoniques. Le corps, lui, va l’utiliser comme carburant quand son apport en glucide se retrouve fortement réduit.

À noter toutefois que le fait d’apparier régimes et protéines ne va pas plus entraîner une perte de graisse qu’un régime riche en glucides ou un autre type de régime. Dans la mesure où ce régime se compose d’aliments pas ou peu transformés et d’aliments entiers avec assez de vitamines et de minéraux, il peut être adopté en toute sécurité. Néanmoins, il y a des cas où le régime céto augmente le cholestérol LDL chez des personnes sensibles. Si cela se produit, la solution est de diminuer leur apport en graisse.


Développez Votre Leadership Efficacement. Réservez Votre Séance Découverte Gratuite ! Une Approche Holistique & Humaniste par un Coach Certifié pour Libérer Vos Ressources. [En savoir plus]


COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
devenir coach nutrition

Devenir coach en nutrition : domaines d’intervention, spécialisations et débouchés

Alain Cardon

Alain Cardon : ses formations en coaching systémique