in

Coaching mental : quelle formation pour devenir coach ?

Formation

Le métier de préparateur mental est en pleine évolution ces derniers temps. De fait, de nombreux sportifs sont à la recherche de ce type d’accompagnement. Quelle formation est disponible pour le coaching mental ?

Nombreux sont ceux qui préfèrent travailler pour eux-mêmes et exercer une profession qui permet d’aider les autres. Toute personne qui souhaite se spécialiser dans le développement de la force mentale ou ajouter cette activité à ses qualifications doit tenir compte de plusieurs facteurs. Quels sont les domaines d’action ? La formation en coaching mental est-elle obligatoire ? Cet article vise à clarifier les rôles et à déterminer les formations nécessaires pour ce type d’activité.

Coaching mental : quelle formation suivre ?

Il y a trois éléments essentiels à prendre en compte pour devenir un préparateur mental : la formation, les compétences et l’éducation

Un coach de performance mentale certifié est un professionnel éduqué, formé et accrédité par une organisation agréée. Il acquiert certaines compétences de base. En plus, il est aussi reconnu comme ayant les qualifications et expertises nécessaires dans le domaine du coaching mental. 

Le programme de certification CP FFP est un système éprouvé de coaching mental sportif. Il a pour but d’améliorer les performances tout en donnant les outils d’entraînement pour aider les athlètes à surmonter les obstacles mentaux. Cette accréditation délivrée par le Centre Européen de Formation au Coaching démontre aux sportifs que le coach a répondu aux normes les plus élevées de la pratique professionnelle.  

Ce processus confirme également qu’il a suivi une préparation spécialisée dans l’accompagnement mental et dispose la capacité d’enseigner aux sportifs comment optimiser ses performances et son bien-être.

Préparation en coaching mental : une formation dans un organisme privé

Le coaching mental exige une licence en Sciences et Techniques des Activités Sportives et un Master 2 sur la préparation psychologique ou le coaching suivi d’un stage. En effet, une expérience directe dans l’application de la psychologie au sport et à l’exercice physique est indispensable. 

Cependant, en raison de la récente montée en puissance de la demande de coaching mental, quelques établissements ont commencé à proposer des formations. Ces dernières ne durent que quelques semaines. Toutefois, elles ne nécessitent pas de pré requis.

Beaucoup de ces programmes ont une valeur réelle et pratique. À noter qu’aucune agence fédérale ou d’État n’est agréée pour le coaching mental. A savoir également que les instituts offrant des diplômes sont auto-accrédités.

Un autre point important à examiner est de savoir si l’organisme fournit ou non des outils adéquats pour une application pratique pour les coachés. Cela sera très utile pour les débutants dans le développement de méthodes étape par étape pour le coaching de force mentale.

Coaching mental : les caractéristiques d’une formation

Le coaching mental aide les sportifs à améliorer leur endurance et à réussir leur match d’entraînement en compétition. Cela implique parfois de proposer des séances de formation plus étendues et plus approfondies ou de développer la concentration et la capacité de confiance en soi.

En effet, les athlètes qui manquent de force mentale sont plus susceptibles de s’étouffer ou de se coucher en compétition. Pourtant, les sportifs forts possèdent de nombreuses compétences pour les aider à réussir. En particulier la gestion de la pression de la compétition, la concentration, la confiance proactive et la capacité à rester calme après des erreurs et des mésaventures. 

Ainsi, la formation en coaching mental doit offrir les approches proactives permettant de résoudre les obstacles dans la vie d’un individu. Il nécessite une image claire, de la mise en œuvre étape par étape et de la capacité à résoudre les blocages et les revers au fur et à mesure qu’ils surviennent.

Rôle d’un coach mental 

Après sa formation en coaching, un préparateur mental qualifié peut décomposer les objectifs en étapes gérables tout en montrant au client des techniques efficaces. Savoir « quoi » et « comment » ne suffit pas, car les clients se mettent souvent en travers de leur chemin.

Le coach mental évalue leur processus de réflexion, leurs progrès et les motive à mettre en œuvre un plan avec des actions cohérentes pour atteindre les résultats souhaités. De ce fait, un bon préparateur aide ses accompagnés à :

  • Gérer l’anxiété liée à la performance
  • Accroître et maintenir la confiance
  • Améliorer et maintenir les niveaux de motivation
  • Se détendre sous la pression
  • Fixer et atteindre des objectifs
  • Contrôler les niveaux d’énergie
  • Adopter des routines pour être cohérent dans l’atteinte des performances maximales
  • Rebondir après des blessures et des revers
  • Résoudre et maîtriser les conflits
  • Se concentrer dans les moments critiques et prolonger la durée de votre concentration

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
les missions du coach d'affaires

Dossier complet sur le coach d’affaires

Coaching fitness

Kinecoahing : qu’est-ce que cet accompagnement et comment devenir un kinecoach ?