in ,

Devenir coach divorce : quelles formations et quelles missions ?

Coaching sur mesure

Faites progresser vos équipes : accompagnement et coaching de dirigeants, préparation mentale et développement personnel. Cherchez l’excellence en vous réinventant constamment.

Quelqu’un qui veut devenir coach en divorce doit se positionner en partenaire de réflexion pour aider son client à sortir de l’émotionnel et être plus réfléchi. Ce professionnel de la santé mentale et du travail social accompagne les conjoints qui sont dans un processus de séparation. L’idée est d’essayer de résoudre leur différend à l’amiable au lieu de devoir passer par le tribunal. Un coach en divorce peut venir de divers horizons de conseils, mais doit disposer d’un diplôme universitaire ou d’une licence en travail social ou encore idéalement en santé mentale.

Devenir coach en divorce : ce qu’il faut savoir

A l’inverse d’un coach de vie, devenir coach en divorce implique de travailler avec des époux en instance de divorce par le biais de l’arbitrage. L’IACP ou Academy of Collaborative Professionals attend de ce professionnel qu’il ait des compétences en thérapie matrimoniale ou qu’il soit un conseiller en santé mentale disposant d’un agrément. Mais il peut aussi exercer en tant que tel en étant titulaire d’un doctorat dans un domaine pertinent. Idéalement, un coach en divorce aura une formation en matière de divorce.

En résumé, un coach en divorce aura soit une qualification probante en thérapie conjugale et familiale, soit une licence en santé mentale ou en travail social, soit un doctorat. Un doctorat en psychologie est par exemple tout à fait indiqué pour exercer ce métier. Parallèlement, il est aussi recommandé pour devenir un coach en divorce de justifier de 60 heures de formation IACP.

Si vous êtes intéressé par le métier de médiateur, de conciliateur ou d’arbitre comme un coach en divorce, il est porté à votre connaissance que la croissance prévue pour cet emploi pour 2019 à 2029 est de 8%, d’après le Bureau des statistiques du travail des Etats-Unis. En 2020, le salaire annuel moyen est de 66 130 USD, soit environ 57 973.17 euros.

Devenir coach en divorce : description de ce métier

Un coach en divorce a des points communs avec un conseiller conjugal ou familial. Grâce à ses formations, il a l’aptitude à traiter les aspects émotionnels liés au processus de séparation. Cependant, un coach en divorce n’a pas vocation à délivrer des conseils juridiques et ne fait pas de psychothérapie. Sa mission consiste à accompagner l’une ou l’autre partie, parfois les deux, dans la gestion de leurs problèmes émotionnels, de sorte à rendre le processus de séparation le moins indolore possible.

Les coachs de divorce travaillent majoritairement sous les directives de l’International Academy of Collaborative Professionals. L’IACP est l’organisation de prévention et de résolution des conflits qui travaille en collaboration avec les professionnels du droit et de la santé mentale.

Coach pour manager et dirigeant

Développez votre leadership efficacement grâce à un coach certifié. Réservez votre séance découverte gratuite ! Une approche holistique et humaniste pour libérer vos ressources.

Quelles tâches vous attendent si vous voulez devenir coach en divorce ?

devenir coach divorce

Expert en résolution des problèmes en tant que médiateur, un coach en divorce doit trouver la solution et fournir le meilleur conseil à son client en puisant dans ses expériences. Par un discours collaboratif, il est tenu avant toute chose d’essayer de conserver une bonne communication entre les parties dans l’optique d’éviter autant que possible le recours judiciaire. Avant tout, il est du devoir du coach de divorce de maintenir les deux parties dans un discours collaboratif.

Un bon coach en divorce doit avoir une bonne connaissance des besoins de ses clients, tant en termes de matériels qu’émotionnels. Conformément aux objectifs du système de divorce collaboratif établis par l’IACP, l’intérêt de recourir à ce professionnel est certainement pour sa capacité à trouver un règlement sans litige. Mais au-delà de cela, un coach en divorce doit aussi pouvoir orienter ses clients, leur fournir des conseils émotionnels, mener les négociations. Il doit favoriser une atmosphère de coopération entre les conjoints dans le respect des objectifs des deux parties.

Devenir coach en divorce : rappel sur les exigences du poste

Un coach en divorce peut ainsi être issu de formations diverses. Il peut avoir étudié la psychologie, la thérapie conjugale et familiale, le travail social…Il doit faire preuve d’une forte volonté d’aider tout en inspirant confiance. Une personne aspirant à devenir un coach en divorce est apte à faire de la médiation. Il doit savoir gérer les sujets compliqués. Par ailleurs, il vaut mieux avoir une grande force émotionnelle pour ne pas se laisser impliquer soi-même sur le plan émotif.

La pratique de la méthode de divorce collaboratif de l’IACP demande l’observance minimale de ses normes. En outre, il faut aussi avoir des compétences en conseil familial. Pour terminer, c’est une erreur de croire que le travail d’un coach en divorce s’arrête à la signature des documents de séparation. Son rôle est aussi de faciliter la transition du client vers une vie de célibataire. En fait, il a une posture de partenaire durant toutes les phases du processus.

Coaching sur mesure

Faites progresser vos équipes : accompagnement et coaching de dirigeants, préparation mentale et développement personnel. Cherchez l’excellence en vous réinventant constamment.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0