in

Activité secondaire : comment réussir en tant que coach de vie ?

coach de vie activité secondaire

Être coach de vie, peut-on en vivre ou doit-on nécessairement exercer une activité secondaire en parallèle ? Une question récurrente qui se pose trop souvent et qui mérite que l’on y apporte une réponse claire.

Coaching de vie : pourquoi une activité secondaire ?

Il est bon de savoir que dans toutes activités, le coaching de vie peut demander un certain temps avant que le portefeuille client ne soit réellement constitué. Quand on débute dans cette activité, on doit faire face à une faible rémunération. Parfois, cette dernière est même quasiment inexistante. Cette raison conduit les coachs, dans la majorité des cas, à exercer une autre activité parallèle. Mais il n’est pas rare non plus de voir des coachs de vie qui exercent leur activité de coaching en tant qu’activité secondaire.

Comment mieux s’en sortir en tant que coach de vie ?

Au vu de ces conditions, tout coach de vie se doit de répondre à certaines questions. Tout d’abord, à propos de la nécessité de compléter son activité de coaching ou pas. Pour certains, quand ils décident de s’en tenir à l’activité de coaching de vie, le fait de diversifier les offres leur permet d’avoir une meilleure rémunération. Il faut dire que les services complémentaires proposés permettent de varier les activités et constituent d’autres sources de revenus.

D’une manière générale, les coachs professionnels optent pour le consulting ou proposent des programmes de formations. Il y en a également qui se tournent vers le mentoring, le bilan de compétence ou les services de ressources humaines. S’agissant des coachs de vie, les prestations sont souvent inhérentes au bien-être. Cela englobe le gestalt, la sophrologie ou l’hypnothérapie, etc. Certains coachs de vie décident de se lancer dans la rédaction d’un livre axé sur le coaching.

Comment réussir en tant que coach de vie si on choisit de reléguer le coaching en activité secondaire ?

Il n’est pas impossible d’être coach de vie en exerçant en tant qu’activité secondaire. Cela offre même un certain avantage et vous donne la possibilité de travailler à domicile. Il est vrai que les professionnels en coaching doivent se donner les moyens d’acquérir les qualifications nécessaires à travers une formation mêlant la théorie et la pratique. Ceci étant, il n’est pas rare de rencontrer sur le terrain des coachs ne disposant pas encore de certification.

Cette catégorie de coach de vie suggère une niche sur laquelle ils ont des connaissances. Cela peut être une bonne idée dans un début. Dans l’optique d’avoir de nouveaux clients, créez un site web sur lequel vous indiquerez clairement le type particulier de coaching de vie que vous proposez. Vous avez très certainement une compétence de vie à transmettre dans votre type de coaching. Pour que ce site gagne en visibilité, mettez en place une liste de publicité. Le fait d’être clair sur vos prestations permet à votre client idéal de vous trouver plus facilement.

Une activité secondaire en tant que coach de vie : comment débuter à partir de rien ?

activité secondaire coach de vie
Smiling woman talking with wellness coach to find motivation to get physical health goals

C’est une erreur de croire qu’il faut obligatoirement disposer d’un certain nombre d’expériences ou justifier d’un certificat pour coacher. Ce qu’il faut dans la réalité, c’est le désir ardent de venir en aide aux gens, tout en ayant quelques pas en avance sur eux. Il vous sera toujours possible de suivre une formation en coaching en cours de route en vue d’accroître vos compétences et d’acquérir les outils. Commencez simplement à coacher tout en travaillant.

Être coach de vie en activité secondaire : comment trouver ses compétences fondamentales ?

Pour trouver le domaine où vous brillez et où vous pouvez aider, puisez les conseils utiles dans vos propres expériences de vie. La nervosité des débuts est facile à éviter en vous entraînant à faire des séances gratuites avec quelques connaissances.

Demandez-leur de faire des retours écrits pour vous améliorer. Et s’ils le permettent, utilisez les commentaires positifs comme témoignages. Surtout, ayez une écoute active pour découvrir les valeurs qui animent vos clients et les aider dans la détermination des prochaines étapes à franchir.

Être coach de vie en activité secondaire : quel tarif pratiquer ?

Si vous débutez en tant que coach de vie en activité secondaire, facturez d’abord à l’heure en choisissant un montant qui vous met à l’aise. Au fil des mois, vous pouvez augmenter vos honoraires, suivant votre valeur. Vous serez étonné de voir que les clients vous feront encore plus confiance.

Avec le temps, vous acquérez l’image d’un expert et vous prenez conscience des compétences qui vous distinguent. Au-delà des gratifications financières, la meilleure récompense dans le coaching de vie est qu’on se sent plus positif quand on voit ses clients s’améliorer dans des situations de vie compliquées.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Système 1 Système 2 : Les deux vitesses de la pensée de Daniel Kahneman, Pensées pour moi-même de Marc Aurèle

Pensées pour moi-même : leçons intemporelles inspirées par les méditations de l’empereur Marc Aurèle

coaching intuitif public, formation coach de vie

Suivre une formation pour devenir coach de vie : pourquoi et comment ?