in

Coaching et mentorat : quelle différence entre ces modes d’accompagnement ?

just-in-time mentoring, évaluer progrès mentor, atteindre ses objectifs en mentoring

Le mentorat et le coaching ont le même objectif. Ces deux méthodes offrent aux participants la possibilité d’assumer leur propre développement. Alors, comment différencier ces deux concepts ?

Le mentorat et le coaching sont des facteurs clés dans l’entreprise pour assurer une collaboration harmonieuse avec les employés. Aujourd’hui, un bon nombre de personnes souhaite devenir coachs ou mentors. Ainsi, il existe différents types d’accompagnement, notamment le coaching de direction, de leadership, d’affaires ou encore de remise en forme. 

En quoi ces programmes diffèrent-ils du mentorat et comment les utiliser pour le développement de la carrière ? Continuez de lire.

Coaching : définition 

Par rapport au mentorat, le coaching est plus structuré et adapté à des résultats spécifiques. Dans un environnement professionnel, cet accompagnement vise à aider les personnes à améliorer leurs performances actuelles. Plutôt que de se concentrer sur le développement professionnel à long terme, il est axé sur la mise en forme des cadres pour leur rôle actuel.

L’on distingue 3 types de coaching : commercial, leadership, et celui pour le métier.

Coaching en matière de management

Ce type de programme convient aux cadres intermédiaires et juniors comme aux dirigeants. Ainsi, il consiste à promouvoir le développement des compétences et de la productivité d’une organisation. Un coach de leadership possède une expertise dans le domaine du management et de l’éducation.

Coaching d’entreprise

Cette formation s’adresse à toute entreprise souhaitant renforcer son efficacité commerciale et opérationnelle. Ce type de coaching entre en jeu lorsque des aspects en milieu de travail sont innovants ou manquants. Dans ce cas, les entreprises doivent faire appel à un point de vue extérieur.

Coaching de métier

Cette initiative a été conçue afin d’aider et de soutenir les salariés qui veulent développer leurs talents. Elle permet également au salarié qui souhaite démissionner de le faire dignement. Comme le programme d’accompagnement de carrière ne se mise pas sur les objectifs, il peut aussi s’apparenter au mentorat en ce sens que le participant élabore ses valeurs.

Mentorat : définition

Le mentorat est une relation d’apprentissage, généralement axée sur le développement personnel à long terme. L’objectif premier est de favoriser l’épanouissement personnel, en renforçant les qualités, les connaissances et leur savoir-faire.

Mentoré-mentorLes mentors peuvent utiliser des compétences de coaching dans leurs conversations, mais leur rôle est généralement plus large. Il inclut l’ouverture de nouvelles perspectives, l’établissement de liens et le partage d’expériences.

De ce fait, un bon mentor doit posséder les caractéristiques suivantes :

  • Développer de bonnes relations professionnelles
  • Mettre fin aux jugements
  • Savoir bien écouter
  • Demander des explications qui déclenchent une réaction
  • Échanger des expériences pour aider les mentorés.

Coaching et mentorat : quels sont les éléments clés qui les différencient ?

La durée des partenariats de coaching est plus courte, tandis que celui du mentorat peut se révéler plus durable en raison de sa nature personnelle et informelle.

En effet, le coach peut aider une personne à développer une compétence spécifique, et son accompagnement prend fin une fois que cette compétence a été acquise.

Coaching et mentorat : déroulement des méthodes

Le coaching se concentre davantage sur la formation et l’amélioration des compétences. En effet, un coach vise à développer un état d’esprit gagnant. Pour renforcer la conscience du coaché, il identifie les potentiels d’amélioration et remet en question les hypothèses qui pourraient empêcher d’atteindre les objectifs de développement fixés. Le coaching est souvent utilisé pour le développement des compétences de leadership, où il peut former à l’art du questionnement afin de pouvoir mieux gérer les autres.

Le rôle d’un mentor est d’écouter, d’apprendre et de conseiller. Il s’agit d’orienter le mentor dans la bonne direction et de l’aider à faire évoluer sa carrière. Cette forme d’orientation est axée sur la relation.

Qui dirige les séances ?

Dans le cadre du mentorat, les mentorés sont chargés de diriger les séances et d’orienter les relations. Ils s’appuient sur leur expérience et leurs connaissances. Contrairement à cette démarche, un coach doit être susceptible de guider ses clients sans discuter de quoi que ce soit de personnel.

Coaching et mentorat : outils

Dans le cadre du mentorat, l’outil le plus important est l’accord. Signé par les deux participants, ce document officialise l’engagement durant le programme du mentorat en entreprise. Les éléments comprennent des objectifs individuels, du contenu d’apprentissage, un calendrier de réunion et des méthodes de communication.

En ce qui concerne le coaching, divers instruments d’évaluation peuvent être utilisés tels que des activités de formation professionnelle et des évaluations d’enseignement. Un contrat peut être émis concernant le problème à résoudre ou les compétences à acquérir.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
mentorat défis solutions, mentorat et tutorat, mentoring

Mentorat et tutorat : différences et similitudes

Programme de mentorat en entreprise : comment le mettre en place ?