in

Comment réussir un mentoring à distance ?

mentoring à distance, distance mentoring

Est-ce possible d’organiser un mentoring à distance ? La réponse est oui, si le binôme se donne les moyens d’assurer une communication efficace. Si la relation mentorale bénéficie d’une bonne conception, c’est un levier de développement pour une multitude d’enjeux organisationnels. Avec le contexte sanitaire actuel ne laissant d’autre choix aux entreprises que de pratiquer le télétravail, il y a aussi ceux qui ont pris leur poste durant la pandémie du COVID et ne peuvent faire autrement qu’apprendre leur travail à distance.

Cela parce qu’il est impossible d’avoir une proximité avec les collègues censés leur transmettre le savoir-faire et les compétences nécessaires à leur poste. Exposées à elles-mêmes, ces personnes risquent de se sentir dépassées et s’exposent au risque d’erreurs découlant des lacunes en compétences. Le mentorat à distance peut vous confronter à des défis spécifiques, mais des solutions existent pour les contourner efficacement.

Défis accompagnant le mentoring à distance et conseils pour les relever 

Une relation mentorale reste toujours possible, même si les participants se trouvent dans des villes éloignées, voire dans des fuseaux horaires différents. Toutefois, des problèmes propres au mentorat virtuel surviennent fréquemment, bien qu’un large panel d’outils technologiques se rapproche des rencontres en direct. Sans une rencontre en face à face, difficile d’installer une vraie alchimie entre le mentor et le mentoré. Par ailleurs, le manque de suivi entraine souvent la démotivation.

La difficulté de bâtir une relation de mentoring à distance

mentoring à distance

Si le mentoring à distance s’avère incontournable au vu des circonstances, l’organisation d’une première rencontre en face à face peut grandement aider à établir une vraie relation. Outre les sujets de l’organisation comme les médias à utiliser, la fréquence des rencontres et les autres aspects du mentorat, le mentor et le mentoré auront un meilleur rapport en se partageant des informations plus personnelles.

Une première rencontre de mentoring à distance, c’est aussi l’occasion de se trouver des intérêts communs (livre, ressource…) ou se partager une histoire. Si le mentor gagne à se servir d’un aide-mémoire afin d’y mentionner les informations sur son partenaire, histoire de l’aider à se rafraîchir la mémoire au besoin, le mentoré pourra effectuer des mises à jour mensuelles par mail en vue de compléter les canaux de communication utilisés. La vidéo est à privilégier, car elle peut donner le ton et permet à chacun d’accéder au non verbal.

Mentoring à distance : le « Loin des yeux, loin du cœur » à éviter

En bon mentor, renforcez votre engagement pour ne pas conduire cette relation à distance à l’échec. La signature d’un contrat pré établi définissant le cadre de ce partenariat, mais aussi votre engagement, est un bon début. En plus de maintenir votre engagement, ce document peut vous aider à rester dans la bonne voie. Vous pourrez vous y référer dans la planification de vos réunions.

Mentoring à distance : l’importance d’une planification à l’avance des réunions

Le mentor ne devrait pas être le seul à gérer les réunions. Pour un mentoring à distance réussi, le mentor doit mettre son mentoré à contribution dans la gestion de ces dernières. Cela se traduit le plus souvent par l’envoi de l’ordre du jour à l’avance. Pour le mentor, le succès de ce partenariat repose sur le fait de s’assurer de commencer les réunions et de les terminer à l’heure.

Avant chaque fin de réunion, prenez l’habitude de faire un petit résumé des points essentiels abordés et éventuellement des accords conclus lors de vos échanges. Sauf pour des cas d’urgence, n’annulez jamais un rendez-vous. Si l’annulation est impossible, reprogrammez-la dans la semaine en cours.

L’écoute active : une des clés pour un mentoring à distance réussie

Le mentor, dans tous les types de mentorat, mais particulièrement dans un mentoring à distance, doit avoir une écoute active très développée. Ce, afin de capter le message que son mentoré a à transmettre. Tout mentor digne de ce nom sait qu’il doit accorder une attention particulière à cette qualité. En plus de cela, le mentor doit aussi aiguiser sa sensibilité pour détecter les changements de ton subtils dans la voix et le discours de son interlocuteur.

Garder les liens entre les rencontres virtuelles

Entre deux réunions vidéo ou téléphoniques, le binôme mentor/mentoré peut s’échanger des articles, des messages sur les réseaux sociaux… En plus de renforcer leurs liens, ces interactions serviront à alimenter la relation et à garder l’enthousiasme du début. En conclusion, si le couple mentor/mentoré est bien assorti et qu’un cadre solide a été établi pour cette relation, l’efficacité d’un mentoring à distance ne sera que plus probable

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
just-in-time mentoring, évaluer progrès mentor, atteindre ses objectifs en mentoring

Le just-in-time mentoring : qu’est-ce que c’est ?

coach prise de parole

Comment devenir coach prise de parole ?