in

Yogacoaching : comment se déroulent les séances ?

yogacoaching

Comme pour tout type de coaching, le yogacoaching est personnelle. Le choix des outils et méthodes sera donc fonction des besoins propres à celui qui le pratique. De manière générale, le yogacoaching intègre une large variété d’exercices, précédés la plupart du temps par un moment de relaxation. Dans cette discipline, la majorité des enseignants suivent les grandes étapes composant la progression des séances.

La respiration : un point crucial du yogacoaching

Ca y est ! Vous souhaitez vous lancer dans le grand bain, que vous soyez le yogi ou que vous veniez d’être certifié pour occuper le rôle du professeur de yoga. Le yogacoaching est une invitation à laisser derrière soi toutes ses préoccupations. Sa finalité est avant toute chose, une prise de conscience de son corps à travers la respiration. Effectivement, le souffle est perçu, dans la pratique du yoga, comme une passerelle entre le corps et l’esprit. C’est tout naturellement qu’il revêt ainsi une importance particulière.

Partie intégrante d’un cours de yoga, le pranayama ou exercice de respiration se pratique à tout moment du cours. L’exercice de respiration intervient au tout début du cours pour que l’élève prenne pleinement conscience de sa respiration. Mais il est aussi important de le pratiquer lors de l’exécution des postures et de le reprendre à la fin du cours pour un effet calmant. Il est bon de savoir qu’il n’y a pas qu’un exercice de respiration. De surcroît, certaines respirations visent à mettre le mental en mode pause comme celles pratiquées lors des méditations. D’autres aident à se calmer ou apportent de l’énergie.

Comment se déroule un cours de yogacoaching ?

Notamment si l’on débute, il est normal d’avoir des doutes sur la bonne manière de pratiquer cette discipline. Mais généralement, l’objectif reste le même : se détendre afin d’évacuer tous les soucis. Yoga Hatha, Yoga Kundalini, etc. Le style de yoga conditionne le déroulement du cours. Certains sont essentiellement axés sur les postures ou asanas. D’autres, comme le Asthtanga yoga, consistent en une même série de postures, jusqu’à leur parfaite exécution.

Le timing

De même, la durée varie aussi énormément. Mais une séance dure en moyenne une heure, une heure et demie et se répartit comme suit : les 10 à 15 premières minutes seront dédiées, soit à l’échauffement, avec, notamment des mouvements doux d’étirement au sols. Cette première phase peut également être consacrée à la relaxation. 50 minutes ou une heure de temps seront consacrées aux exercices pratiques des postures et asanas. Ceux-ci comprennent des séquences de flux dynamiques ou de vinyasa, ainsi que des postures à maintenir que l’on appelle Hatha, dont la durée varie entre 3 à 6 minutes.

Ces exercices sont aussi l’occasion de travailler une posture de pointe. Le cours de yogacoaching ne saurait être complet sans des poses équilibrantes. Et les 10 à 15 minutes restantes, on travaille les poses assises et les postures tendues pour ensuite terminer en reprenant la relaxation ou en se donnant un moment de méditation. A noter qu’une séance de yogacoaching correcte se doit de commencer avec un échauffement approprié, en l’occurrence, celui de la colonne vertébrale par exemple, pour une classe avec une pleine roue.

Une séance type de yogacoaching plus en détail

Dans les détails, une séance type comprendra un temps de préparation, l’exécution des techniques respiratoires. On enchaîne avec des mouvements généralement rythmés par la respiration, laquelle sera progressivement allongée. Puis on exécute la salutation au soleil, avec des postures debout, suivies des postures assises, faites à genoux ou sur le ventre. Ces exercices seront complétés par des postures allongées sur le dos et se terminent par une relaxation guidée.

Une thématique comme fil conducteur

Pour le bon déroulement des cours, le coach en yoga peut aussi choisir un thème, afin qu’il serve de fil conducteur. Les thématiques choisies pourront ainsi être spécifiques comme « rajeunir en souplesse », « attirer l’abondance », ou « détox émotionnelle ». Elles peuvent aussi être aussi simples « qu’ouvrir la hanche ». Cela permet de créer une classe de yogacoaching cohérente et inspirante. Une autre possibilité consiste à lire une citation, avant de proposer un moment de méditation.

Construire un programme avec des postures variées

Même si la séance s’articule autour d’un thème précis, cela n’exclut pas de devoir inclure une variété de postures. A noter toutefois que certaines peuvent comporter des contre-indications, et qu’elles sont à adapter aux élèves. Certaines postures comme le triangle permettent en l’occurrence d’affiner la taille. La posture du poisson aide à améliorer la respiration. L’arc s’avère excellent pour le système cérébral et la pince permet de renforcer certains muscles abdominaux.

What do you think?

Written by Virginie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Équicoaching : excellent processus pour affronter les difficultés en entreprises

Coaching : comment favorise-t-il la performance au travail ?