in , ,

Comment savoir si on est gay ?

Coaching sur mesure

Faites progresser vos équipes : accompagnement et coaching de dirigeants, préparation mentale et développement personnel. Cherchez l’excellence en vous réinventant constamment.

À la question « Comment savoir si on est gay » que se posent souvent les jeunes et les moins jeunes, il faut savoir qu’il n’existe pas de réponse exacte à donner. Il s’agit d’une question intime relevant de l’identité de genre, mais aussi de l’orientation sexuelle de tout un chacun. Par conséquent, il n’existe pas non plus de méthode toute faite pour le découvrir.

Comment savoir si on est gay : l’est-on à la naissance ou le devient-on ?

Depuis que la science a permis de mener des études sur l’homosexualité, bon nombre de chercheurs se sont penchés sur la question. Leur but est d’essayer de percer le mystère du fait d’être lesbienne, bi ou gay. Il en découle évidemment toutes sortes d’hypothèses sans qu’aucune réponse claire et précise n’ait pu être avancée. Malgré les tentatives de l’homme à vouloir tout comprendre, il est clair que l’identité d’une personne ne peut être gravée dans la roche dès le commencement de sa vie pour ne plus jamais changer.

Cet individu est amené à évoluer tout au long de sa vie. Son caractère malléable subira encore l’influence des différentes rencontres et expériences qu’il fera. D’ailleurs, ce sont ces dernières qui lui serviront de fil rouge et lui indiqueront qui il est et comment il souhaite mener sa vie. Malgré cela, les analyses visant à tenter d’expliquer l’homosexualité continuent d’aller bon train, aboutissant à de vifs débats. Récemment, certains chercheurs avancent que le caractère homosexuel aurait des influences biologiques, génétiques et environnementales.

Comment savoir si on est gay : l’hypothèse biologique

comment savoir si on est gay

Soulignons pour commencer que les chercheurs s’accordent sur le fait qu’il n’y a pas de gènes responsables de l’homosexualité. Néanmoins, les théoriciens de la sexualité comparent l’érotisme de l’individu à un instinct de survie devant faire l’objet d’un certain contrôle, mais qui joue aussi un rôle dans la reproduction hétérosexuelle.

Pour expliquer leurs théories biologiques pouvant causer l’homosexualité, ces théoriciens se basent sur une modification hormonale de la mère due à un choc ou un stress important lors de la grossesse. L’embryon, cible de ce déséquilibre hormonal, s’expose à une modification de son orientation sexuelle. Si le fœtus développe des caractères masculins inhabituels, ce peut être la conséquence d’une variation importante d’androgène durant la gestation.

Comment savoir si on est gay : l’hypothèse environnementale

D’autres chercheurs avec une vision plus constructiviste cherchent à prouver que la sexualité est socialement construite. D’après eux, chaque individu a un érotisme pluriel et changeant. Sous l’influence de l’environnement, chaque sexualité peut s’adapter à une infinité de configurations émotionnelles. L’absence d’un père ou une mère trop présente, le fait d’avoir vécu une certaine expérience homosexuelle… Tout cela peut avoir des répercussions sur l’orientation sexuelle d’une personne.

Vous cherchez un coach ?

Le coach d’affaires, votre meilleur partenaire pour vous aider à piloter votre activité. Vous êtes un dirigeant d’entreprise et vous avez besoin de conforter votre business ? N’attendez plus !

C’est ainsi qu’à l’âge adulte, un garçon peut chercher à reproduire un scénario consistant à vouloir plaire à la figure paternelle absente et froide auprès des personnes de même sexe que lui.

Une femme lesbienne en revanche aurait été affectée par un homme dont elle trouve que l’image est trop intimidante et qui par souci de confort chercherait à transposer ce dernier auprès d’autres femmes.

Doit-on faire part de son homosexualité à son entourage ?

Quelquefois, quand on s’interroge sur les questions de l’homosexualité ou que l’on se demande comment savoir si on est gay, il peut être judicieux d’exposer ce genre de questionnement à quelqu’un de bienveillant afin d’avancer dans ses réflexions. Spécialement pour les jeunes gens, les interrogations sur son identité sexuelle peuvent être à l’origine de beaucoup de stress et le fait d’en parler est une manière de se voir offrir un soutien.

En parler ne tient qu’à celui qui est directement concerné. Par ailleurs, il faut savoir que même s’il n’y a rien d’anormal à être gay, lesbienne, bisexuel, ou transgenre, il y aura toujours une catégorie de personnes qui ne va pas comprendre. C’est ainsi qu’au lieu de décider de faire tout de suite son coming out, il est plus raisonnable dans un premier temps de le dire à quelqu’un de confiance. C’est d’autant plus préférable si vous n’êtes pas tout à fait certain de votre orientation sexuelle.

Pour conclure

On associe souvent le fait de se découvrir des attirances sexuelles pour des personnes de même sexe à un jeune âge à une souffrance et un stress important. Pour éviter d’éventuelles manifestations dépressives, c’est plus judicieux de recourir à la psychothérapie. Cela aide à mieux se connaître et s’affirmer de manière plus sereine. Si vous êtes coach parental, découvrez dans ce guide les conseils à donner à vos clients sur comment parler de sexualité à un enfant par exemple, ainsi que d’autres articles susceptibles de vous intéresser.

Coaching sur mesure

Faites progresser vos équipes : accompagnement et coaching de dirigeants, préparation mentale et développement personnel. Cherchez l’excellence en vous réinventant constamment.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0