in

Être un bon mentor : qu’est-ce que cela implique ?

Coach pour manager et dirigeant

Développez votre leadership efficacement grâce à un coach certifié. Réservez votre séance découverte gratuite ! Une approche holistique et humaniste pour libérer vos ressources.

Le terme mentor désigne un précepteur ou conseiller fiable et fort de plusieurs années d’expériences, mais cela ne signifie pas pour autant que quelqu’un d’expérimenté sera forcément un bon mentor. Pour peu qu’il ait les connaissances nécessaires, et une bonne dose de sagesse, tout le monde peut devenir Mentor.

Aujourd’hui, bon nombre d’institutions proposent des formations en Mentorat. Mais en réalité, nul ne peut devenir un bon mentor que s’il a déjà une forte aisance relationnelle. D’où toute la difficulté de trouver un bon mentor. D’autant plus que cette relation engage pendant une certaine durée et ne se limite pas à une transmission à court terme. Alors, quels traits doit avoir un bon mentor ? C’est ce que nous allons vite découvrir dans cet article.

Les traits de caractère que doit posséder un bon mentor

Prendre cette responsabilité à la légère ? Trop peu pour un bon mentor. Totalement investie dans la réussite de son protégé, cette personne a les qualités d’un bon enseignant.

Les compétences et l’expérience

Son engagement consistera à guider ses mentorés dans la voie du succès. La consécration sera pour lui que ceux-ci trouvent la gratification dans leur choix de carrière. Très certainement, cette figure bienveillante excelle également dans l’art de la communication. Par ailleurs, un bon mentor aura pour sûr une propension à la compassion.

Dans une relation de mentoring, il n’est pas rare que « l’élève dépasse le maître ». Mais un bon mentor n’y verrait aucun inconvénient dans la mesure où il voue une passion développée pour l’entraide. A côté de cela, il faut tout de même que votre potentiel mentor connaisse votre sujet. Pour cela, il doit aussi justifier de certaines compétences.

Une personnalité abordable

En dehors d’un intérêt sans faille pour autrui, cet accompagnateur fera preuve d’ouverture pour être le plus abordable possible. Ayant parmi ses valeurs la confiance et l’honnêteté, un mentor, quand c’est le bon, fera tout son possible pour garder cette relation authentique. Il se reconnait à son franc-parler quand il a quelque chose à vous dire. Il ne trahit en aucun cas la confiance de son mentoré.

Vous cherchez un coach ?

Le coach d’affaires, votre meilleur partenaire pour vous aider à piloter votre activité. Vous êtes un dirigeant d’entreprise et vous avez besoin de conforter votre business ? N’attendez plus !

Un bon mentor sait être à l’écoute, et quand il va vous poser des questions, c’est pour s’assurer que vous compreniez bien. Animé par la volonté d’enseigner ce qu’il sait, il accepte son mentoré tel qu’il est à ce stade de son développement personnel. Ainsi, il prendra toujours le temps d’écouter l’autre, de l’interroger sur ses expériences, afin d’en apprendre davantage sur ses histoires.

Un bon mentor fait grandir par ses commentaires constructifs

Il est en mesure de revenir sur des problématiques ayant été abordées sans vous juger outre mesure. Et quand son mentoré souhaite s’exprimer, un bon mentor sait lui donner la parole et aura la décence de ne pas l’interrompre.

Toujours impartial, un bon mentor n’est pas prompt à critiquer, mais s’emploie toujours à trouver des solutions objectives aux problématiques rencontrées. C’est ainsi qu’au lieu de juger ou de critiquer son protégé, il va fournir des conseils, essaie d’identifier ce qui fait la force et les faiblesses de son mentoré et lui apprend à grandir par des commentaires constructifs.

Guide et ne résout pas les problèmes

La responsabilité du mentor est de guider son mentoré et non de résoudre ses problèmes. Quand le mentoré est confronté à une difficulté, la tentative peut être grande d’y apporter une solution. Néanmoins, le mentorat ne fonctionne pas ainsi, car en résolvant ce problème à la place du mentoré, le mentor le prive de toutes ses chances d’avoir plus d’autonomie dans la résolution de ses problèmes.

L’apprentissage est rendu meilleur par les nouveaux challenges et c’est en les relevant que le développement de nouveaux talents s’amorce. Cela aider à relever les défis du futur. C’est pour cela qu’un bon mentor doit juste fournir des indices afin d’inciter son élève à prendre ses propres initiatives. Il l’aide à comprendre où se trouvent ses erreurs et ce qui est susceptible de le mener vers le succès. Critère très déterminant, il doit trouver le juste équilibre entre l’insuffisance d’aide et l’excès d’aide.

En résumé

S’il veut mener son mentoring au succès, un mentor doit adopter la bonne attitude. Il doit d’abord être pleinement engagé envers cette relation de mentoring et la croissance du mentoré. Cette personne veillera à avoir un minimum de disponibilité pour rencontrer régulièrement son protégé. Un bon mentor doit être prêt à partager ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire, pour accompagner différentes personnes de divers horizons.

Le mentorat réalisé comme il faut crée de la valeur et enrichit autant le mentor que le mentoré. En outre, mettre en place un mentorat professionnel va renforcer la volonté des employés à s’engager pour l’entreprise et contribue à leur satisfaction dans l’exercice de leurs fonctions.

Coach pour manager et dirigeant

Développez votre leadership efficacement grâce à un coach certifié. Réservez votre séance découverte gratuite ! Une approche holistique et humaniste pour libérer vos ressources.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0