in

Etre heureux et mener une existence épanouie : conseils et directives

être heureux

Le coach d’affaires, votre meilleur partenaire pour vous aider à piloter votre activité. Vous êtes un dirigeant.e d’entreprise et vous avez besoin de conforter votre business. ! [En savoir plus]


Tout être humain aspire à trouver le bonheur et à être heureux. Néanmoins, la difficulté immense de parvenir au bonheur est aussi humainement connue. En effet, même s’ils ont l’impression que leur vie, dans sa globalité, tend à s’améliorer, beaucoup de gens se noient dans le malheur. On peut difficilement considérer une réussite sociale qui laisse malheureux comme une vie idéale.

Sur l’aspect personnel comme professionnel, le bonheur relève souvent d’une utopie. Mais en tant que coach de vie, vous pouvez contribuer au bonheur de vos clients grâce à ces quelques conseils et directives que vous pouvez leur apprendre. Vous les aiderez à se sentir bien dans toutes les dimensions de leur vie, que ce soit sur le plan matériel, émotionnel et relationnel.

Prendre la décision d’être heureux

L’accès aux émotions positives peut, certes, nous coûter en termes d’énergie psychologique. Ce qui fait que nous nous laissons aller plus facilement au malheur. Face à l’effet cathartique que nous accordions auparavant aux plaintes, quand elles sont trop répétitives, celles-ci nous transforment en victimes de la vie.

Pour peu qu’elles soient occasionnelles, les émotions négatives peuvent s’en aller d’elles-mêmes. En revanche, si nous nous abandonnons de manière régulière à ces émotions nuisibles, elles risquent de s’éterniser, devenant ponctuelles et rendant notre vie misérable. Effectivement, le malheur s’auto nourrit.

Pour être heureux, il faut prendre soin de soi

être heureux

Contrairement au malheur, il faut des efforts pour faire perdurer le bonheur et le bien-être. Or, faire des choses qui nous sont agréables quand tout va mal n’est pas évident, tout simplement parce qu’on n’en a pas envie. Le cercle vicieux s’installe quand plus on ne va pas bien, moins on a envie de pratiquer nos loisirs préférés, etc. Il est pourtant nécessaire de réamorcer cette envie pour réapprendre à être heureux.

Les études montrent que des efforts seront nécessaires pour justement éviter que le mal-être ne s’aggrave et ne s’instaure de façon définitive. Par ailleurs, ayant vocation à attirer l’attention sur un problème, les ruminations n’aident aucunement à trouver des solutions. C’est pour cette raison que la psychothérapie cognitive vise à conduire les gens à voir leur revers comme un problème qu’on peut résoudre et non comme une fatalité.


Accompagnement et Coaching de Dirigeants, Préparation Mentale & Développement Personnel. Nous aidons nos clients à changer, à exceller et à constamment se ré-inventer. [En savoir plus]


Dans une démarche socratique, les praticiens engagent un questionnement dense à propos de ce qui travaille le sujet. Quels sont les faits et qu’est-ce qui appartient au cadre de l’anticipation ou de l’interprétation ? Etc.

Pour être heureux, demandez-vous ce qui vous rend malheureux

Il s’agit d’identifier clairement ce qui est à l’origine de ses malheurs ou de ses sentiments négatifs. C’est très révélateur et essentiel pour continuer dans la bonne direction. Ainsi, il ne faut pas se contenter de prendre ses émotions telles qu’elles viennent. Il est important de faire l’effort de les comprendre afin d’agir sur les causes de ce mal-être émotionnel.

L’objectif est de régler la cause du problème dans l’immédiat. Surtout pas sur ce qu’il n’est pas possible de réaliser. On doit donc se focaliser, non pas sur le passé ni le futur, ni même sur d’autres personnes, mais sur ce qu’on peut faire. Il est important de toujours se dire qu’à chaque problème, il y a une solution. En outre, le fait d’élargir le cadre de ses réflexions aide à trouver la réponse au problème qui soit la mieux adaptée.

Cependant, quand on a fait tout ce qu’on pouvait, il faut aussi savoir laisser les choses évoluer. L’Univers s’occupe de faire le reste. Et si un problème perdure en dépit des efforts fournis, il en est de même pour un malheur dont la source est irréversible (décès, mauvaise décision dans le passé…), qui vous semble hors de portée, il est temps de revoir votre système de croyances. En effet, il incombe à chacun de gérer ses propres émotions. Il lui appartient de choisir de vivre dans la tristesse, la colère ou la joie …

Pour conclure

Le sentiment de malheur fait partie intégrante de notre existence. En nous poussant à la réflexion ou en nous ouvrant les yeux face à des réalités qui ne sont pas toujours plaisantes, il peut s’avérer utile et contribue à nous rendre heureux.

Combien de gens sont passés à côté d’un entretien d’embauche pour, in fine, obtenir le poste dont ils ont toujours rêvé au sein d’une tout autre société ? D’autres ont dû rompre avec un conjoint pour entamer une relation plus épanouie, avec quelqu’un qui leur convient mieux. Tout ça pour dire que, même en vivant des moments difficiles, il y a toujours quelque chose de positif à tirer de nos malheurs.


Développez Votre Leadership Efficacement. Réservez Votre Séance Découverte Gratuite ! Une Approche Holistique & Humaniste par un Coach Certifié pour Libérer Vos Ressources. [En savoir plus]


COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
trouver des clients coach carrière, Top des coachs américains à suivre

Comment trouver des clients quand on est coach de carrière ?

Comment je suis devenu 10 % plus heureux de Dan Harris,« Plus malin que le diable » décrypte l’approche visionnaire de Napoléon HilPlus malin que le Diable de Napoléon Hill,Ne coupez jamais la poire en deux de Chris Voss

Comment je suis devenu 10 % plus heureux de Dan Harris : que retenir de ce livre ?