in

Mentorat : les défis les plus fréquents et les solutions y afférentes

mentorat défis solutions, mentorat et tutorat, mentoring

La vie sociale comme la vie professionnelle nous apprend qu’il faut une première fois à tout et dans le mentorat, cela se traduit par des défis à relever auxquels il existe des solutions. Et fort heureusement. Les premières fois comptent, d’autant plus que l’on a rarement l’occasion de faire bonne impression.

Dans le cadre d’une relation mentorale, ce premier face-à-face mérite d’être réussie. À travers cette liste non exhaustive de défis courants, nous avons ainsi tenu à dissiper vos doutes en apportant les solutions qui y sont liées.

Un manque d’engagement du mentor : le défi #1 du mentorat et sa solution

Vous avez la sensation que votre mentor ne se donne pas à fond pour vous soutenir dans l’évolution de votre carrière. Au fil des pratiques, il semble perdre de son intérêt pour votre développement professionnel qui est l’essence même de cette relation de mentoring. Or, dès lors qu’il a répondu favorablement à votre sollicitation de devenir votre mentor, un bon mentor se doit d’être totalement investi dans ce processus.

Donc si vous êtes surpris par son manque apparent d’engagement, il faut en parler pour tirer au clair ce qui ne va pas. N’hésitez pas à lui demander ce que ce partenariat a engendré comme changement. Ce, dans sa vie professionnelle que personnelle. Vous pourrez déduire par les réponses fournies s’il faut continuer ou non cette relation d’échange.

Le désintérêt vient du mentoré : défi #2 en mentorat et la solution relative

Il se pourrait aussi que le désintérêt provienne du mentoré lui-même. Mais une relation mentorale ne peut être productive que si les deux participants y mettent des efforts communs. A vrai dire, puisque le mentoré attend plus de bénéfices d’un mentoring qu’un mentor, il doit fournir plus d’effort. Mais en tant que mentor, si vous remarquez de la démotivation de la part de votre protégé ou qu’il manque d’engagement, la communication est aussi un bon moyen de résoudre ce problème.

Essayez de savoir son ressenti en le lui demandant directement. Peut-être a-t-il trop de charges de travail en ce moment ou a-t-il prévu de prendre une autre direction ? Il arrive également que le mentoré éprouve de la frustration vis-à-vis du processus du mentoring. C’est le cas notamment quand il a l’impression que le programme ne répond pas à ses besoins et à ses attentes. La seule façon de remédier à la situation est aussi de comprendre les causes sous-jacentes.

Le type d’accompagnement fourni par le mentor ne  convient pas au mentoré : défi #3 du mentorat et sa solution

défis mentorat solutions

En donnant les directives, le mentor peut donner trop ou pas assez de directives. Dans le premier cas de figure, cela accroît le risque de dépendance du mentoré. En plus,  il pourrait se retrouver complètement submergé sous trop de consignes. Dans le second cas, le mentor risque aussi d’entraver son gain d’autonomie tout en le laissant dans le flou.

La solution à ce défi fréquemment rencontré dans le mentorat est de bien doser les instructions. Pour cela, le fait de demander au mentoré si, en tant que mentor, vous lui fournissez la bonne quantité de consignes, s’avère aussi payant. Cela, compte tenu de ses objectifs et son calendrier.

Défis et solutions en mentorat #4 : le mentoré ne sait plus quelle instruction privilégier

Ce défi se rencontre très souvent dans tous les types de mentorat et découle de la problématique précédente, quand le mentor donne beaucoup trop de consignes. Résultat : le mentoré, complètement dépassé par les exercices et les tâches, ne sait plus sur quoi se focaliser en premier. Face à de tels défis en mentorat, et parmi les solutions possibles, le mentoré peut par exemple faire part à son mentor de sa charge de travail actuelle.

Il peut y avoir de nombreux défis dans une relation de mentorat mais qui peuvent être résolus avec des solutions simples à mettre en place. C’est tout l’intérêt de fixer dès le départ le temps à consacrer à ce partenariat, en même temps que l’on fixe les objectifs, dit autrement, les attentes du mentoré dans ce partenariat, lesquelles se doivent d’être réalistes. Et si en tant que mentoré, vous ne vous en sortez pas avec la hiérarchisation, pourquoi ne pas demander à votre mentor la directive qu’il vous recommande d’aborder en premier.

Défis en mentorat et solutions : le partenariat aboutit à un résultat mitigé

Gardez en tête qu’une relation mentorale présente beaucoup de similitudes avec une relation amoureuse. Cela veut dire qu’un coup de foudre ne va pas forcément aboutir à une relation durable et que vice versa, une première rencontre ratée peut être le début d’une forte complicité.

En tant que mentor, donnez du temps au temps pour qu’une dynamique favorable d’échange prenne le temps de s’instaurer. Voyez dans ces défis constatés et les solutions proposées des pistes de réflexion et d’encouragement à poursuivre une relation de mentorat entamée.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
mentoring expériences

Le mentoring : un partage d’expériences et non de conseils

just-in-time mentoring, évaluer progrès mentor, atteindre ses objectifs en mentoring

Le just-in-time mentoring : qu’est-ce que c’est ?