in ,

Équicoaching, une technique innovante pour développer son leadership

équicoaching

L’équicoaching connaît aujourd’hui un engouement sans précédent bien que beaucoup ignorent encore cette technique de développement personnel. Sa particularité ? La médiation d’un cheval dans l’accompagnement de la personne et l’atteinte des objectifs escomptés. Découvrez le principe, les principaux objectifs et le déroulement des stages pour mieux comprendre ce concept.

Qu’est-ce que l’équicoaching ?

L’équicoaching est une des nombreuses disciplines du développement personnel. Cette méthode s’appuie principalement sur la présence du cheval qui remplit le rôle de médiateur.

D’ailleurs, cette méthode est définie comme étant un coaching assisté par le cheval. L’idée est d’instaurer une relation entre le cheval et l’homme dans le but de développer les capacités de communication de ce dernier dans un environnement professionnel.

Dans un cadre personnel, l’équicoaching permet aussi de se livrer à une introspection afin d’améliorer le rapport aux autres. Dans cette interaction homme-cheval, l’animal révèlera tous les aspects de l’attitude du participants, les bons côtés comme les failles. Des rééquilibrages sont alors effectués jusqu’à atteindre les objectifs fixés.

Comprendre le choix du cheval comme médiateur

Dans l’équicoaching, le cheval est au cœur des apprentissages. Voici pourquoi. Le cheval est très intuitif, contrairement à l’homme qui est un être rationnel. Avant d’agir, l’humain réfléchit beaucoup et élabore des stratégies. ce qui n’est pas le cas des chevaux.

Ces derniers fonctionnent avec leur système limbique, l’hémisphère du cerveau dédié aux émotions, à l’apprentissage ou encore à la mémoire. De fait, ses capacités sensorielles de sont particulièrement développées.

Ce mode de perception lui permet de détecter de suite les personnes de confiance ou celles à qui ne pas se fier. C’est une sorte de système de défense. Le cheval fera uniquement confiance aux personnes fiables, capables de le protéger en cas de danger. Aussi, dès les premières approches, le cheval réagit en fonction de la manière dont il vous perçoit. C’est le cheval miroir.

La technique du cheval miroir

L’acuité instinctive du cheval lui permet d’analyser rapidement son environnement y compris les humains. Selon sa perception de la personne en interaction avec lui, le cheval émet un feed back immédiat à travers son comportement. Il devient un juge sans a priori.

Le cheval agit alors comme un miroir de vos émotions. Il révèlera les failles mais aussi les bons côtés de votre attitude, de votre compartment via ce feed-back. Et c’est là tout l’intérêt de l’équicoaching.

En améliorant votre comportement, vous amènerez le cheval à vous faire confiance. Sur ce chemin, le candidat à l’équicoaching aura donc à travailler sur lui-même pour au final, mieux guider son ou ses interlocuteurs.

De par ce principe, l’équicoaching est particulièrement recommandé aux dirigeants, aux managers ou aux chefs d’équipes désireux d’améliorer leur leadership et leur capacité de communication non verbale.

Les différents objectifs de l’équicoaching

En équicoaching, la relation homme-cheval permet premièrement de travailler la communication non-verbales en développant les capacités de perception des signaux non-verbaux.

La synergologie comme on l’appelle également, occuperait 90% de notre système de communication. Il en découle de nombreux avantages qui constitue chacun un objectif à atteindre pour le participant au développement personnel facilité par un cheval.

En maîtrisant cet aspect de la communication, le participant accroîtra sa confiance en soi. Il développera un sentiment de sécurité, nécessaire pour motiver et fédérer une équipe.

Avec ces exercices, il saura également adopter une attitude en totale cohérence avec ce qu’il pense, ce qu’il ressent et ce qu’il fait. L’équicoaching permet aussi de travailler sur l’influence et l’autorité ainsi que sur leur usage à bon escient.

Le stage d’équicoaching en pratique

Un stage d’équicoaching commence toujours par une session d’information et d’échanges pour que chaque participant puisse avoir une idée concrète de ce qui les attend.

L’étape suivante est la rencontre avec cheval et la mise en contact avec l’animal. Le coach mettra ensuite en place différentes mises en situations. L’attitude du coaché et les comportements du cheval seront interprétés par l’équicoach qui prodiguera alors ses conseils pour améliorer la relation homme-cheval.

Tous les exercices se font au sol. Aucune connaissance en équitation n’est requise. Le stage peut se faire en équipe ou de manière individuelle. Une séance dure en moyenne 2 heures.

Vous pouvez vous en tenir à une ou plusieurs séances en fonction des objectifs visés. Le coach effectue un débriefing à la fin de chaque stage, un rapport qui soulignera les progrès effectués.

Une technique décriée ?

Si beaucoup reconnaissent que ce type de séminaire est plutôt atypique, certains dirigeants vont jusqu’à fustiger cette techniques qu’ils estiment frivole. La question est maintenant de savoir si cette technique de développement personnel est réellement efficace.

Pour les propriétaires des centres équestres qui proposent ce type de stage et pour les coachs, le simple fait qu’une entreprise renouvelle chaque années l’expérience en dit long sur les bénéfices obtenus.

En plus des réinscriptions, les nouvelles inscriptions se multiplient d’année en année. Des RH, des conseillers en communications, des managers, … beaucoup plaident en faveur de cette méthode relativement récente et visiblement efficace.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
yoga coaching

Yoga et coaching : l’union de deux disciplines du développement personnel

Équicoaching : excellent processus pour affronter les difficultés en entreprises