in

Osez réussir de Carol Dweck : les leçons à tirer de ce livre

Osez réussir de Carol Dweck

Le livre de Carol Dweck Osez réussir nous fait part de deux sortes d’états d’esprit. Le premier est ce qu’elle appelle le Growth mindest, traduit par l’état d’esprit de développement ou de croissance. C’est ce dernier qui accroît nos chances de rencontrer le succès. Le second est le fixed mindset que nous connaissons sous le nom d’état d’esprit fixe. Tous les deux ont le pouvoir de régir tous les aspects de nos vies d’une manière positive ou négative.

Qui est Carol Dweck, l’auteure d’Osez réussir ?

Auteure de plusieurs œuvres à succès dont « Self-theories : Their Role in Motivation, Personality and Development », Carol Dweck est une enseignante de l’Université de Stanford. Elle doit sa réputation à ses recherches sur la psychologie sociale, la psychologie du développement, mais aussi sur la personnalité. Dans Osez réussir, Carol Dweck a axé ses études sur les typologies d’état d’esprit qui influent sur la vision du monde des enfants comme des futurs adultes. Notre façon de penser détermine notre vie et nos relations sociales.

Comment Carol Dweck définit ces deux états d’esprit ?

Ces deux types bien distincts d’état d’esprit imprègnent inexorablement notre personnalité. Dès la petite enfance, nos caractères se créent à partir de ces éléments. Aussi incroyable que cela puisse paraître, notre état d’esprit a beaucoup à voir dans la réalisation ou non de notre potentiel.

L’état d’esprit fixe

Il se manifeste par une croyance que les aptitudes d’un individu sont pré établies. Les personnes à état d’esprit fixe vont manifester un besoin constant et irrésistible de faire leurs preuves en toutes circonstances. Pour elles, si elles ne réussissent pas, c’est parce qu’elles n’ont en tout simplement pas la capacité. Redoutant plus que tout le jugement, elles croient qu’elles sont dans une position d’échec inévitable.

Ce qui favorise naturellement un comportement d’évitement et une tendance à abandonner. Par conséquent, ces personnes vont tenter de démontrer au monde qu’elles ont cette capacité en ne réalisant que des tâches qui les font briller. Cela conforte leur estime de soi déjà frêle et amoindrie.

Un état d’esprit de croissance

Axé sur le développement, quelqu’un qui a cet état d’esprit est fortement convaincu qu’il peut cultiver ses qualités fondamentales en faisant des efforts. Pour lui, l’échec ou l’obstacle est le chemin vers le succès, comme le dit si bien Ryan Holiday dans son livre. Aspirant à grandir et à progresser, cette catégorie de personnes aime se challenger avec des tâches difficiles. Elles bénéficient d’une estime de soi croissante ou du moins stable.

Quand on est persuadé que nos qualités ne sont pas figées, on est plus enclin à déployer des efforts pour apprendre et se développer

Osez réussir de Carol Dweck

Dans son livre Osez réussir, Carol Dweck pointe du doigt une faille dans le système scolaire. Dès l’enfance, les capacités des élèves sont constamment évaluées. Mais selon elle, l’idée justement d’être ainsi mesurés ne fait que créer une pression pesante chez les enfants.

Dweck propose alors de donner du sens à l’apprentissage en cherchant à casser son aspect effrayant et pesant. Pour cela, il faut prioriser et susciter leur motivation à l’apprentissage, en considérant leur excentricité, leurs désirs, leurs valeurs et leurs intérêts sans porter de jugement à leur égard.

Vanter les capacités et l’intelligence d’un individu le conduit inéluctablement à un état d’esprit fixe

Féliciter un enfant pour son intelligence est le meilleur moyen de lui inculquer un état d’esprit fixe. Aussi louable que puisse être l’intention des parents ou des éducateurs, c’est l’erreur à ne pas faire. Cela produit l’effet contraire à celui escompté pour la simple raison qu’en attribuant à l’enfant un statut d’une personne intelligente, capable, douée… Il se sent obligé de défendre cette étiquette et il va s’en assurer en fuyant les difficultés.

En revanche, lorsqu’on loue ses efforts et qu’on le complimente pour son travail, il va vouloir continuer et recherchera même à relever des défis. Afin de lui transmettre un état d’esprit de croissance, la meilleure approche est donc d’oser lui dire la vérité réaliste, exempte de toute émotion. C’est seulement après qu’il faut l’applaudir pour sa persévérance dans les études par exemple, ses efforts, ses choix… En cherchant à vanter l’intelligence d’un enfant, les parents ne font en réalité que porter préjudice à leur motivation aussi bien qu’à leurs performances.

Les réactions d’un état d’esprit fixe sur les stéréotypes

Les stéréotypes sur les capacités contribuent à renforcer l’estime de soi des états d’esprit fixe. Le plus connu d’entre eux est cette croyance que les filles excellent moins dans les matières scientifiques. Ils se permettent alors d’apporter des jugements sur l’autre et de mesurer sa valeur. Les violences et les actes d’intimidation découlent d’un jugement de la valeur d’un être que l’on considère à tort comme étant inférieur.

Si un autre individu à l’état d’esprit fixe se trouve être la victime de ces comportements, il va se focaliser sur des émotions de honte, de culpabilité ou de colère, et voudra à son tour y répondre par la violence. Selon Carol Dweck, il est possible de prévenir cette atmosphère de jugement par la reconnaissance et la valorisation des efforts de tout un chacun. C’est d’autant plus important qu’avoir à subir la violence sur le long terme change l’état d’esprit d’un individu et lui fait perdre sa confiance en soi.

En conclusion, Carol Dweck rappelle dans Osez réussir qu’il est essentiel que nous prenions conscience que le choix de notre état d’esprit nous incombe. C’est le meilleur conseil qu’un coach puisse donner à ses clients, notamment quand on est coach de performance ou coach de vie. Face aux difficultés, nous pouvons ainsi penser et agir avec une mentalité de gagnant.

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
coach de vie emploi, clients coaching 90 jours, secrets succès mentor

Trouver un emploi en tant que coach de vie : nos conseils pour faciliter votre quête

Le Miracle Morning de Hal Elrod

Le Miracle Morning de Hal Elrod et ses formidables leçons de développement personnel